Paschimottanasana : la pince ou posture de l’étirement de l’ouest

spa Relaxationmai 2019

Type : Exercice postural (Asana)

Equipement : tapis de yoga

Bénéfices :
• Etire tous les muscles de l’arrière du corps
• Revitalise non seulement les muscles mais les nerfs, très nombreux dans la colonne vertébrale ce qui va agir sur le système neurovégétatif.
• Dénoue les contractures musculaires du bas du dos et soulage les tensions dans le bassin, via l’antéversion du haut du bassin.
• Améliore la flexion de la hanche et la mobilité des articulations du bassin.
• Effets bénéfiques sur la digestion par la flexion en avant et la contraction de l’abdomen mais aussi en massant tous les organes internes au rythme de la respiration. Tonification des organes abdominaux.
• Par son rythme régulier, la respiration abdominale contribue à stimuler le fonctionnement des reins et stimuler de système immunitaire par son action sur les surrénales.
• Améliore la circulation sanguine dans la zone de la colonne vertébrale.
• Permet un meilleur alignement de la colonne vertébrale.
• Tenue dans la longueur avec une respiration lente et profonde, sans effort de volonté, apaise l’esprit et amène calme intérieur, recentrage et une profonde détente.

Contre-indications :
Inflammation aigue du nerf sciatique, arthrite chronique, asthme, pincements de disques intervertébraux. En cas d’hernie discale, bien plier les genoux. Inflammations et blessures à l’arrière de la jambe, au niveau de l’ischion en particulier. En cas de glaucome, ne pas baisser la tête.

Instructions :
• Asseyez-vous les jambes jointes devant vous, genoux suffisamment fléchis pour être assis sur l’avant des ischions. La colonne vertébrale aussi érigée que possible. Les mains à côté des hanches.
• Flexez les pieds.
• Inspirez en montant les bras vers le plafond et expirez en flexion avant en gardant la zone claviculaire ouverte, nuque allongée dans l’axe de la colonne vertébrale.
• Amenez le bas du ventre sur le haut des cuisses et attrapez l’extérieur des pieds, des chevilles ou des mollets puis relâchez complètement la tête en avant.
• Dans la posture, respirez calmement, l’attention dans le dos. Relâchez les aines, tout en contractant fermement le plancher pelvien.
• Gardez la dynamique des ischions vers l’arrière et des creux poplités vers le sol.
• Pour sortir de la posture, relâchez et fléchissez bien les genoux, allongez les bras et le dos en diagonale vers le plafond et redressez-vous en inspirant.
• Expirez en descendant les bras et relâchant tout le corps.